L’exode urbain ou la vie à la campagne mystifiée

Une expression à la mode qui raisonne en masse depuis le confinement.
Avant hier encore sur France Inter dans le débat de midi on évoquait l’exode urbain.
Je n’aime pas trop ce mot « exode ». C’est dur, cela rappelle des tristes heures pour beaucoup de personnes. Avec les guerres historiques et celles qui se conjuguent au présent, de nos jours avec les flux migratoires et demain avec les réfugiés climatiques.

Je partage plus bas quelques articles et pistes de réflexion sur cette mouvance urbaine mais je souhaitais revenir sur mon expérience personnelle après un an de vie à la campagne.
Nous avons quitté Nantes par choix de vie ; pour que nos enfants connaissent la même joie que nous de grandir en pleine nature. Il y a eu la synchronicité d’arriver dans notre hameau avant de vivre cette période de confinement qui nous a bien sur élevé au rang de privilégiés pendant ce cloisonnement imposé.
Une vraie chance de le vivre dans notre jardin, au potager et le long des sentiers de campagne. Une prise de conscience aussi.

IMG_20200521_211702_159_resized_20200723_103220714

Voici quelques stipulats pour ceux qui songent à quitter la grande ville pour la campagne.

Travailler moins et… gagner moins
Vivre à la campagne c’est vouloir profiter du cadre de vie qu’elle nous offre. Pour cela il faut du temps. L’idéal est de travailler moins par conséquent de gagner moins et ainsi revoir ses priorités et sa façon de consommer.
Le travail il y en a mais ce sont pour la plupart des métiers en lien avec l’agriculture, les travaux de bâtiment ou encore les professions libérales. Il y a aussi de nombreuses zones d’activités qui se créent signe que l’emploi est là et se réinvente.
Pour ma part j’ai la chance en ce moment de me concentrer sur mes enfants car mon fils ainé a besoin de moi. J’ai donc du temps. Du temps pour se balader, pour explorer, pour aller au marché ou encore m’occuper du potager.
En septembre je vais monter mon projet. A la campagne il faut créer son job quand l’offre n’est pas à la hauteur des compétences et pour organiser son temps. Tout comme à la ville, tisser son réseau pour faire connaitre ses envies d’entrepreneuriat.

Je retiens ce chiffre sur le télétravail pendant le confinement qui ouvre les perspectives : plus de 5 millions de personnes peuvent travailler de n’importe où. Et 60 % d’entre eux souhaitent continuer, d’après un sondage mené en avril par Deskeo.

 

L’associatif en force
Les petits villages ont souvent un tissu associatif bien rodé. Pour les fêtes de village comme pour les activités sportives ou culturelles.
J’ai eu la chance de trouver une super association pour pratiquer le yoga une fois par semaine. J’ai rencontré Sandrine ma professeure et grâce à elle j’ai vraiment appris des choses sur moi, sur les autres. Se recentrer ainsi sur l’essentiel et les bonnes énergies.
Pour les derniers cours de juin nous avons pratiqué à la plage et là je me suis dit « ok me voici donc encrée dans ma nouvelle vie merci… » !

 

Créer du lien
La solidarité, le partage. L’entraide. Un village, c’est aussi un modèle de sociabilité.
Je l’ai déjà évoqué mais ces valeurs sont très présentes à la campagne. Ici on troque, on échange, on offre des cadeaux du potager ou des fleurs glanées en balade. On se soucie aussi de l’autre. On prend des nouvelles et le temps de discuter. Faire ses conserves, cultiver, récolter. Loin des clichés la vie à la campagne nous enseigne énormément.

2020-05-05 11.38.53 1_resized_20200722_034033005

Nous avons trouvé notre paradis. On y construit l’avenir. Le temps ne ralentit pas forcément plus qu’en ville mais il nous offre l’apprentissage, les expériences et la simplicité. Des valeurs fortes enfin retrouvées.

A lire ou à écouter :

 

Alors les citadins, prêts à partir ? Et vous qui vivez à la campagne comment percevez-vous sa mutation ?

 

Photo de couverture : extrait du livre « Vivre avec la terre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>